Flash spécial : Mimi en voyage

SAN DIEGO 2012
Après Le Monde Fou de Oui-Oui
Les Tribulations de Mimi aux US

Jeudi 2 février 2012

Mimi part en voyage – Mimi dépensier !
Un voyage tout à fait ordinaire au départ… on prend son passeport ; on arrive de Biarritz à Paris pour prendre l’avion pour San Diego et là : PANIQUE… El passeport is not good… Eh oui, Mimi, depuis 2 ans, tout voyageur désirant entrer aux Etats-Unis doit être muni d’un passeport en bonne et due forme et posséder une autorisation « Esta »…
Pas de bol pour notre mimi national qui part dare dare à la Préfecture de Bobigny pour avoir un passeport rapidement… mais non pour entrer aux US, ils n’acceptent pas les passeports provisoires.
Voilà notre Mimi reparti pour l’Ambassade des Etats Unis, avenue des Champs Elysées, en petit pull léger, par moins 5°. Rendez-vous est donné le lendemain à 8h30 pour obtenir son visa vers 14 heures le Samedi !
Coût de l’opération : 2 taxis, 2 nuits d’hôtel + un nouveau billet pour San Diego !
Finalement départ de Roissy, mais avec 75 euro pour bagage supplémentaire… eh oui… les bagages à main sont soumis à une vérification draconienne et doivent obligatoirement entrer dans un gabarit officiel… Mimi ne se démonte pas et dit que son bagage à main (c’est-à-dire sac + raquettes !) entre facilement et qu’il va « tasser » les raquettes. « Regardez, ça rentre très facilement ! »… Oui mais Mimi… y’a un sens qu’il faut respecter…
Coût supplémentaire du vol Atlanta / San Diego oh… 25 dollars… une broutille !
Enfin arrivée à San Diego : là, notre Mimi prend un taxi pour aller de l’hôtel au Balboa Tennis Club, mais pas de bol… le taxi se perd… coût de l’opération … oh… 25 dollars… une broutille !

Casquette de Mimi

Hello, Marc, j’ai oublié ma casquette sur le court… Une enquête digne de « Colombo » se met en branle.
C’est le père Mimi qui a perdu sa casquette, qui crie par la fenêtre à qui le lui rendra ? Qui donc a joué après nous sur le court numéro 13 ? Les Espagnols peut-être qui le lui rendra ? Eh oui, Mimi a enfin retrouvé sa casquette !

Les feux rouges qui parlent !

Situation burlesque : Imaginez Marc au volant… Philippe est le co-pilote, Mimi derrière chantant du Capedeviel (ou capedevielle) ou bref… on s’en fout un peu car on ne connaît pas !… Ils cherchent leur chemin. Ils s’arrêtent à un feu vert pour parler à un piéton pour demander leur chemin ! Et là, vous le croirez si vous voulez, une voix « métallique » sortie de nulle part, et probablement du « feu » lui même dit : What are you doing now ??? Une certaine panique, on peut le dire, s’empare des occupants, et Marc part sur les chapeaux de roue vers une destination inconnue mais peut-être était-ce tout simplement la « voie » qu’il fallait prendre ?! Hum, hum… un peu tiré par les cheveux… Je ne dirai qu’une chose : est-ce la présence de Mimi dans cette fameuse voiture qui, par sa seule présence, change le cours des choses ?!!! ou ces Messieurs avaient-ils bu une substance aussi rouge que le feu qui était vert ? That is the question ? Is’nt it ?

Rencontre contre les Turcs…

Mimi après avoir sauté dans son short, va s’entraîner avec un japonais, et ne joue pas contre les turcs de peur de se dérégler…
Mimi a faim… il va donc se commander un sandwich… tout content de pouvoir se sustenter et commande dans la langue de Shakespeare : un sandwich with salad and jam… les yeux ronds du serveur ne démonteront pas notre Mimi national, qui repart heureux de pouvoir manger un bon sandwich… mais… à la confiture… c’est une nouvelle recette et la prochaine saga que vous pourrez apprécier dans : Mimi, un dîner presque parfait… ou Mimi fait la cuisine… ou Mimi part en séjour linguistique. Je pense que l’urgence pour Mimi sera en effet, de profiter d’un petit séjour linguistique pour revoir quelques bases essentiels concernant la nourriture… Je pense que maintenant, Mimi a au moins appris un mot : Ham et non Jam !
Nous pouvons confirmer, que lors d’une commande d’une boisson bière + limonade… Mimi a bien failli se retrouver avec de la « limonade » (jus de citron) au lieu du Sprite + bière…
En conclusion : Mimi, s’il te plaît, ne part plus sans Marie-Do… elle est indispensable pour « ton » bon fonctionnement, et tout le monde sait qu’une femme c’est INDISPENSABLE.

Share
Laisser un commentaire

*


*